• Mon texte pour l'atelier 11

    Sujet 1 – lipogramme sans i

     

    Mon texte pour l'atelier 11

    Oseras-tu avancer prudemment, jusqu’à me serrer dans tes bras ? Pour ma part, j’espère t’embrasser goulûment. Jouer avec ta part d’ombre, enflammer tes sens, jusqu’au moment où tu me demanderas grâce.

     

     

    Alors, peut-être que clémente, tu me trouveras offerte sur ce canapé où nous avons tellement joué la bête à deux dos.

     

     

    Cependant prends garde à ne pas m’énerver, car ma colère est très souvent sanglante et nul ne peut se vanter d’y échapper. Alors mon tendre amant que préfères-tu ? L’amour ou la guerre ?

     

     

     

     

    Sujet 2 et 3 la ronde de mots sur le thème de la vérité

    Mon texte pour l'atelier 11

     

     

     

    Un vent sauvage soufflait sur sa vie. Au début, il avait juste eu envie de liberté. Il avait très vite vu l’hostilité que son changement avait opérée sur ceux qui l’entouraient. Pourtant au début c’est le hasard qui l’avait conduit sur cette voie. Il était dans son potager quand le facteur lui avait remis cette fameuse lettre. Il l’avait ouverte et toute son existence avait été dévastée. Son enfant, sa fille unique était morte. Morte pour sauvegarder une paire de chaussures qu’un voleur à la tire avait tenté de lui voler.

     

     

    Enfin, c’était ce que lui avait dit sa femme au téléphone. Il était divorcé depuis plus de deux ans et n’avait sa fille qu’une semaine par mois. Cela l’avait anéanti, il ne s’était pas rendu à l’hôpital, la seule échappatoire qu’il avait trouvé à son malheur, c’était sa bouteille de rhum. En tant qu’ancien alcoolique, il n’aurait jamais du reprendre. Il avait passé trois jours hors du temps. Le temps avait passé. Il avait fini dans la rue.

     

     

    Là, il avait rencontré une bénévole qui petit à petit l’avait remis sur le chemin de la guérison. Il avait appris à ne plus boire, à se débrouiller seul. Il avait changé de ville, trouvé de nouveaux amis, repris un travail jusqu’à ce matin-là, où un gars lui avait raconté l’histoire d’une femme qu’il avait fréquenté et qui avait fait volé la vie de son ex-mari en éclat, à cause d’un bracelet de diamants qu’il avait récupéré avant de divorcer.

     

     

    Il avait compris aussitôt que sa fille  était surement encore en vie et que sa garce de femme lui avait volé cinq ans de la vie de son enfant. Il demanda à l’homme s’il accepterait de témoigner. Il rassembla d’autres preuves et monta un dossier pour la justice. Lorsque que sa fille qui venait de fêter ses seize ans appris qu’il était encore vivant, elle apporta, elle aussi, son témoignage. Sa femme fut déchue de son droit de garde qui à la demande de sa fille lui fut attribué.

     

     

    Depuis, ils vivent ensemble et rattrape le temps perdu en faisant chaque samedi un tour de barque au Bois de Boulogne.

     

    Maridan 22 mai 2018

     

     

     

     

    « Atelier 11 - 2018ADVENTICES CHEZ LENAIG »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Mardi 22 Mai à 17:10
    Et dire que cela arrive!!! Mais tout se sait un jour ...
    Bisous Marie
      • Mardi 22 Mai à 18:09

        et oui. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :