• L'Atelier d'écriture

    L'Atelier d'écriture

  • J’ai essayé mille remèdes, consulté moult médecins et tout cela pour arriver à ce diagnostic : Fibromyalgie. Ok, après on fait quoi ?

    Quand il m’est apparu évident que ces « maîtres de l’art » allaient me laisser crever tranquillement pour cause d’incompétence, j’ai décidé de dénicher les astuces qui allaient me permettre de survivre pas trop mal.

    Première chose ne plus confondre vitesse et précipitation. J’ai compris que je devais ralentir mon rythme de vie et me créer un équilibre durable pour subsister tant bien que mal. La première chose fut de consulter le centre anti douleur de Montpellier. Là, je rencontrai une femme géniale qui m’indiqua que le seul moyen de ne plus souffrir c’était de ne plus penser à mes douleurs. 

    Sur le coup, j’ai eu envie de lui taper dessus avec une batte de baseball et de lui dire « pense à autre chose, ma poulette ! » Heureusement je n’en ai rien fait. Après quelques mois, j’ai compris que cette femme avait raison. Grace à ses précieux conseils, j’ai retrouvé un confort de vie que je croyais disparu à jamais.

    La première chose fut de me mettre à écrire. En un an, j’ai écrit quatre romans. Un roman sentimental, un polar et deux livres de fantasy. Accoucher de ces quatre ouvrages m’a boostée de façon incroyable. Soudain, je ne me sentais plus inutile. J’ai même mis fin à mon différent avec la médecine traditionnelle.

    J’ai permit à mon médecin de me donner des conseils et si, si… Je les ai suivis. J’ai décidé de faire un peu de sport. Une demi-heure de vélo elliptique par jour, suivi au début de quelques gestes de gymnastique. Aujourd’hui, j’ai toujours aussi mal, mais je ne pleure plus sur mon sort, je me dis que si j’ai mal, c’est parce que je force trop.

    Quand la douleur est trop forte pour faire du sport, je me lance dans la création de bijoux ou de cartes en scrapbooking. Et quand même cela me devient difficile, je regarder quelques extraits de films sur Netflix et je m’offre une séance de cinéma bien campée dans mon fauteuil massant. 

    Forcément, il y a, comme toujours, quelques esprits chagrins qui trouvent que pour une malade, je fais vraiment beaucoup de choses.

    Qu’ils se rassurent, je suis prête à échanger ma place avec toute personne désireuse d’endurer ce que je vis au quotidien. Alors, s’il vous plaît, cessez de tirer sur l’ambulance. Le malade n’est pas tenu de vous raconter sa vie. Quant à lui ou elle, ils vous dispensent de vos commentaires fallacieux !

    Maridan 15/07/2018

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

    1er sujet :

     

    Ecrire un texte avec pour thème la santé, en utilisant les mots suivants extraits du livre du « docteur Jean-Michel Cohen, pour mincir de plaisir » :

     

    Astuces – vitesse – équilibre – durable – confort – booster – différent – permettre – extrait – forcément.

     

    2ème sujet :

     

    Au choix, traiter l'un des deux sujets du Bac lettres de cette année. A leur place, qu'auriez-vous écrit ?

     

    a)  "La culture nous rend-elle plus humain ?"

     

    b)  "Peut-on renoncer à la vérité ?" 

     

    Vous avez jusqu'à la fin du mois de juillet pour y répondre. Le plus beau texte recevra une parure de bijoux en pierres semi précieuses.

    Bonne chance à tous les participants

     

    ********************************************************************

    Un grand merci à Ghislaine et Arlette pour leurs participations de l'Atelier 14. Pour lire leurs textes cliquez sur leurs prénoms :

     

    Arlette

    Ghislaine

    https://www.maridan-gyres.com/atelier-14-2018-maridan-eklablog

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • Sujet : utiliser la phrase de Confusius et les mots suivants dans un texte

    "Exige beaucoup de toi même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés."

    Sandalettes, illusion, convenu, atomique, devenir, fonctionner, subjuguer, écœurante, bibliothèque, artisanat.

     

    Oui je sais, les mots de cette semaine sont moins évident à traiter, mais cela relève le défi, non ? Avis aux courageux.

    Gros bisous 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • 1er sujet : lipogramme en i

    Résultat de recherche d'images pour "orgueilleux"

    illustration : orgueilleux

    Vous parlez sans cesse de cet homme dont le charme vous a subjuguée. Quel drôle d’engouement s’est emparé de vous pour vous mener sur cette route là ! 

    Ce fat n’a aucun atout ! Pour ma part, je le trouve beaucoup plus stratège que séducteur et de plus, exempt de tout charme. Sa bouche n’émet que des vers sans constance élaborés dans le seul but de vous enchanter à bas coût. Nul effort de syntaxe et que penser de la teneur de ces logorrhées ? Elles me donnent très souvent des accès de colère.

    Écoutez votre cœur ma belle, cet organe saura vous ramener à des valeurs plus terre à terre et sans aucun doute plus amène à vous donner la route de l’extase auquel vous rêvez.

    Quant à vous, ma douce, recevez une once de ce bonheur que je rêve de vous donner, en attendant la venue de nos nombreux futurs enfants.

     

    Sujet 2 - logorallye 

     Résultat de recherche d'images pour "amour déçu"

    illustration : amour déçu

    La soutenir, elle en a de bonnes celle-ci ! Dix ans, j’ai aimé cette femme à en crever, dix ans que j’étais aux petits soins et pas un instant elle ne s’était étonnée de ma constance à être son chevalier servant.

    Je me suis armé de patience dès le début, mais je n’imaginais pas que j’allais galérer à ce point. On dit qu’être lent pour séduire une femme est un gage de réussite, la belle affaire ! 

    À la poursuite d’un rêve inaccessible, j’ai perdu les plus belles années de ma vie. Je ne veux plus regarder derrière moi, il me faut chercher ailleurs ce bonheur qui me fuit.

     

    Dix ans plus tard,

     

    Aujourd’hui, elle vit dans un magnifique pavillon de banlieue avec un mari sinistre, tandis que je revis dans une mansarde sous les toits de Paris avec une femme merveilleuse et un petit garçon qui fait ma fierté. 

    Le spectre de mon amour passé s’est enfui et avec lui, mes rêves utopiques. Aujourd’hui, il n’est plus question de regrets et tandis que ma belle chimère se lamente au téléphone, je regarde mon fils étudier et je me dis que l’instruction que l’école lui donne, assortie de mes conseils de père avisé, le conduiront au succès auprès de toutes les femmes. 

    Ma femme à qui je raconte, après avoir raccroché le téléphone, les lamentations de mon ancienne dulcinée sourit gentiment. 

    "Ne sois pas si dur mon cœur, après tout elle t’a préparé à me rencontrer".

     

    Elles ont relevé le défi de l'atelier 13 :

     

    Nathie13or

    Ghislaine

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • 1er sujet : Lipogramme sans i

     

    2ème sujet : ronde de mots (si possible en logorallye) soutenir, étonner, armé, lent, poursuite, derrière, mansardes, spectre, question, instruction

    Résultat de recherche d'images pour "gif bon courage"

    Elles ont répondu aux défis de l'atelier N° 12. Pour découvrir leurs textes, cliquez sur leurs prénoms :

     

    Ghislaine

    Arlette

    Arlette tautogramme en o

    Maridan

     

    Merci à vous de répondre à mes défis. Je vous souhaite une belle semaine. Gros bisous

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • 1er sujet : Tautogramme en o

     

    2ème sujet : ronde de mots : porter, hurler, foule, seconde, duel, servir, protection, mordre, bouclier, respectueuse.

     

    3ème sujet : écrire un texte commençant par l'incipit suivant, tiré du livre Oscar et la dame rose. :

    "Je m'appelle Oscar, j'ai 10 ans, j'ai foutu le feu au chat, au chien, à la maison (je crois même que j'ai grillé les poissons rouges) et c'est la première lettre que je t'envoie parce que jusqu'ici, à cause de mes études, j'avais pas le temps."

     

    Ils ont répondu à l'atelier n° 11, je vous invite à découvrir leurs textes :

     

    Arlette

    Arlette 2

     

    Ghislaine

    Maridan

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires
  • Sujet 1 – lipogramme sans i

     

    Mon texte pour l'atelier 11

    Oseras-tu avancer prudemment, jusqu’à me serrer dans tes bras ? Pour ma part, j’espère t’embrasser goulûment. Jouer avec ta part d’ombre, enflammer tes sens, jusqu’au moment où tu me demanderas grâce.

     

     

    Alors, peut-être que clémente, tu me trouveras offerte sur ce canapé où nous avons tellement joué la bête à deux dos.

     

     

    Cependant prends garde à ne pas m’énerver, car ma colère est très souvent sanglante et nul ne peut se vanter d’y échapper. Alors mon tendre amant que préfères-tu ? L’amour ou la guerre ?

     

     

     

     

    Sujet 2 et 3 la ronde de mots sur le thème de la vérité

    Mon texte pour l'atelier 11

     

     

     

    Un vent sauvage soufflait sur sa vie. Au début, il avait juste eu envie de liberté. Il avait très vite vu l’hostilité que son changement avait opérée sur ceux qui l’entouraient. Pourtant au début c’est le hasard qui l’avait conduit sur cette voie. Il était dans son potager quand le facteur lui avait remis cette fameuse lettre. Il l’avait ouverte et toute son existence avait été dévastée. Son enfant, sa fille unique était morte. Morte pour sauvegarder une paire de chaussures qu’un voleur à la tire avait tenté de lui voler.

     

     

    Enfin, c’était ce que lui avait dit sa femme au téléphone. Il était divorcé depuis plus de deux ans et n’avait sa fille qu’une semaine par mois. Cela l’avait anéanti, il ne s’était pas rendu à l’hôpital, la seule échappatoire qu’il avait trouvé à son malheur, c’était sa bouteille de rhum. En tant qu’ancien alcoolique, il n’aurait jamais du reprendre. Il avait passé trois jours hors du temps. Le temps avait passé. Il avait fini dans la rue.

     

     

    Là, il avait rencontré une bénévole qui petit à petit l’avait remis sur le chemin de la guérison. Il avait appris à ne plus boire, à se débrouiller seul. Il avait changé de ville, trouvé de nouveaux amis, repris un travail jusqu’à ce matin-là, où un gars lui avait raconté l’histoire d’une femme qu’il avait fréquenté et qui avait fait volé la vie de son ex-mari en éclat, à cause d’un bracelet de diamants qu’il avait récupéré avant de divorcer.

     

     

    Il avait compris aussitôt que sa fille  était surement encore en vie et que sa garce de femme lui avait volé cinq ans de la vie de son enfant. Il demanda à l’homme s’il accepterait de témoigner. Il rassembla d’autres preuves et monta un dossier pour la justice. Lorsque que sa fille qui venait de fêter ses seize ans appris qu’il était encore vivant, elle apporta, elle aussi, son témoignage. Sa femme fut déchue de son droit de garde qui à la demande de sa fille lui fut attribué.

     

     

    Depuis, ils vivent ensemble et rattrape le temps perdu en faisant chaque samedi un tour de barque au Bois de Boulogne.

     

    Maridan 22 mai 2018

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • 1er sujet : écrire un lipogramme sans i

    2ème sujet : écrire un texte sous la forme qui vous convient avec pour thème la vérité

    3ème sujet : ronde de mots :

     

    Sauvage, liberté, barque, hasard, hostilité, potager, chaussures, bouteille, histoire, bracelet

     

    Ils ont répondu aux défis de l'atelier N°10

    ChatonDaniel

    Ghislaine

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  • L’amour pour seul horizon

     

    Derrière les amoureux, un beau ciel bleu. Issue du peuple des fées, Blanchette a dû fuir pour échapper à la mort de son amour. Le trou perdu, où ils se sont cachés, les comble de bonheur. Tout autour d’eux, ses amis les papillons ne l’ont pas abandonnée. Ils volent et caracolent comme une bénédiction du sentiment qui les lie. Parfois dans un sursaut, la petite fée est prise d’une folle envie de voler, mais pour pouvoir avancer vers son amour, elle a dû renoncer à ses ailes. Elle a préféré partir du pays des fées. Aujourd’hui à défaut de voler, elle a appris à marcher. De toute façon, la vie sans Bruno l’aurait empêchée de respirer. Il est son ciel, sa terre et son oxygène.

     

    Il l’avait conquise avec quelques mots simples : « Si je pouvais réaliser mes rêves, je demanderais aux fées de m’accorder ta jolie main » son chien avait aboyé avec frénésie comme s’il lui disait que lui aussi était d’accord avec lui. Même son petit chat gris, très bon chasseur, avait abandonné l’oiseau qu’il pourchassait pour venir se frotter aux jambes de Blanchette. Lors de la migration annuelle des elfes, Bruno avait fait part de son espérance au roi des elfes, mais celui-ci l’avait chassé de son royaume. À présent, les deux tourtereaux s’en moquaient, car leur bel amour valait bien tous ces sacrifices.

     

     

    Maridan 17/05/2018

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Merci aux participants de l'atelier N° 9, vous pouvez découvrir leurs textes en cliquant sur leurs noms.

    Jak

    Ghislaine

    Maridan

     

    Atelier 10 - 2018

    1) exercice : Ecrire en 10 minutes ce que vous inspire cette photo.

     

    2) Avec les 5 mots et les 5 verbes suivants, composer un texte. Vous avez la possibilité de ne pas tous les utiliser : bleu, peuple, mort, trou, sursaut, voler, avancer, partir, marcher. respirer.

     

    3) même exercice avec les mots suivants : chien, oiseau, chat, migration, espérance, et la phrase suivante : "Si je pouvais réaliser mes rêves ……. "

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique