• L'Atelier d'écriture

    L'Atelier d'écriture

  • 1er sujet : ronde de mots

     

    Fabrique, importe, droite, instantanés, comiques, moment, changements, duel, avenir, support.

    Petite difficulté supplémentaire, les mots doivent être utilisés tels qu'ils sont écrits. Toutefois, si cela vous pose problème, vous pouvez les conjuguer ou accorder selon vos souhaits.

     

    2ème sujet : Raconter une histoire sur l'image suivante

    Atelier 19 - 2018

    Elles ont répondu aux défis de l'atelier 18 : 

    Nathie3Or

    Ghislaine

    Arlette

    Maridan

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Tendance, elle n'avait que ce mot là à la boucheSes soupirs en disaient long sur sa lassitude. Ce qui, pour elle, avait commencé comme un  amusement, était devenu son cauchemar à lui.

    choisir une robe, une paire de chaussures lui demandait des heures de piétinement dans les boutiques. A toujours vouloir lui faire plaisir, il était devenu son souffre-douleur et le réceptacle de ces lamentations incessantes.

    Son emploi de psychiatre aurait du l'avertir du danger à fréquenter une addicte de la mode et du paraître. Lorsqu'il l'avait découverte à la bibliothèque de la ville, il n'avait vu que sa paire de jambes interminables. Quelques jours plus tard, il l'avait revue en pâmoison devant un tableau de Siudmak.

    Atelier 18 - 2018

    oeuvre de Siudmak

    Il avait eu envie d'une aventure sans lendemain. Alors il s'était présenté comme un peintre amateur, lui avait dit qu'il rêvait de faire son portrait. Séduite, elle avait accepté de poser pour lui dès le lendemain. Il avait acheté de la peinture des pinceaux et deux toiles, puis un de ses amis lui avait confié quelques unes de ses œuvres abstraites.

    Elle avait vite compris la supercherie, mais au lieu de fuir, elle s'était accrochée à lui comme une sangsue et depuis deux mois, il désespérait de la voir disparaître de sa vie. 

    Ce soir après cette dernière tournée "shopping," il ferait ses bagages et quitterait la ville sans laisser d'adresse.

    , emploi, bibliothèque, tableau, aventure, peinture

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • les dix mots à placer dans un texte de votre choix :

    Tendance, soupir, amusement, choisir, vouloir, emploi, bibliothèque, tableau, aventure, peinture

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  • Sujet : liste de mots :

    obéir, bons vents, entières, prêtres, forges, connaissez-vous, pied, pourquoi, main, bouche

     

    a) difficultés au choix :

    1) Les mots ne seront ni accordés, ni conjugués.

    2) On utilisera les mots dans l'ordre donné.

    3) chaque mot sera utilisé dans une phrase différente.

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  • Atelier 16

    Photo Félicia Simon

     

    Cela faisait plusieurs jours qu'elle traînait dans les bois pour ne pas répondre aux questions que son amour ne cessait de lui poser. Son premier mouvement avait été de fuir. Elle avait préféré quitter sa maison plutôt qu'affronter le reflux de ses souvenirs douloureux.

    Au coeur de la nuit, face à ses arbres immenses et sombres, elle se sentait mille fois mieux qu'au coeur de la société des humains. Oh! Elle n'était pas si naïve et savait bien que ce n'était qu'un leurre. La réalité finissait toujours par la rattraper, telle une méduse aux tentacules effroyables. Dix ans après son viol, la douleur était toujours là.

    Sorti de l'obscurité, elle le vit qui venait vers elle. Son amour lui avait permis de trouver sa trace au coeur de cette forêt réputée impénétrable.

    Elle s'effondra dans ses bras et les mots jaillirent enfin en un flot salvateur. Désormais, il n'y aurait plus d'ombres entre eux deux.

    Maridan 14/08/2018

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • Elles ont répondu au défi N° 15 :

    Ghislaine

    Arlette

    Maridan

     

    Pour découvrir leurs textes, cliquez sur leurs prénoms. Merci d'avoir participé.

    Atelier 16

    1er sujet :

    dix mots à placer dans un texte : jours, traîner, répondre, mouvement, quitter, reflux, immenses, humains, leurre, méduse

     

    2ème sujet : choisir une image et composer le texte qu'elle vous aura inspiré.

    image 1 : Karol Bak

    Atelier 16

     

    Image 2 : Aniezka Lorek

    Atelier 16

    Image 3 : Félicia Simon

    Atelier 16

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • J’ai essayé mille remèdes, consulté moult médecins et tout cela pour arriver à ce diagnostic : Fibromyalgie. Ok, après on fait quoi ?

    Quand il m’est apparu évident que ces « maîtres de l’art » allaient me laisser crever tranquillement pour cause d’incompétence, j’ai décidé de dénicher les astuces qui allaient me permettre de survivre pas trop mal.

    Première chose ne plus confondre vitesse et précipitation. J’ai compris que je devais ralentir mon rythme de vie et me créer un équilibre durable pour subsister tant bien que mal. La première chose fut de consulter le centre anti douleur de Montpellier. Là, je rencontrai une femme géniale qui m’indiqua que le seul moyen de ne plus souffrir c’était de ne plus penser à mes douleurs. 

    Sur le coup, j’ai eu envie de lui taper dessus avec une batte de baseball et de lui dire « pense à autre chose, ma poulette ! » Heureusement je n’en ai rien fait. Après quelques mois, j’ai compris que cette femme avait raison. Grace à ses précieux conseils, j’ai retrouvé un confort de vie que je croyais disparu à jamais.

    La première chose fut de me mettre à écrire. En un an, j’ai écrit quatre romans. Un roman sentimental, un polar et deux livres de fantasy. Accoucher de ces quatre ouvrages m’a boostée de façon incroyable. Soudain, je ne me sentais plus inutile. J’ai même mis fin à mon différent avec la médecine traditionnelle.

    J’ai permit à mon médecin de me donner des conseils et si, si… Je les ai suivis. J’ai décidé de faire un peu de sport. Une demi-heure de vélo elliptique par jour, suivi au début de quelques gestes de gymnastique. Aujourd’hui, j’ai toujours aussi mal, mais je ne pleure plus sur mon sort, je me dis que si j’ai mal, c’est parce que je force trop.

    Quand la douleur est trop forte pour faire du sport, je me lance dans la création de bijoux ou de cartes en scrapbooking. Et quand même cela me devient difficile, je regarder quelques extraits de films sur Netflix et je m’offre une séance de cinéma bien campée dans mon fauteuil massant. 

    Forcément, il y a, comme toujours, quelques esprits chagrins qui trouvent que pour une malade, je fais vraiment beaucoup de choses.

    Qu’ils se rassurent, je suis prête à échanger ma place avec toute personne désireuse d’endurer ce que je vis au quotidien. Alors, s’il vous plaît, cessez de tirer sur l’ambulance. Le malade n’est pas tenu de vous raconter sa vie. Quant à lui ou elle, ils vous dispensent de vos commentaires fallacieux !

    Maridan 15/07/2018

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

    1er sujet :

     

    Ecrire un texte avec pour thème la santé, en utilisant les mots suivants extraits du livre du « docteur Jean-Michel Cohen, pour mincir de plaisir » :

     

    Astuces – vitesse – équilibre – durable – confort – booster – différent – permettre – extrait – forcément.

     

    2ème sujet :

     

    Au choix, traiter l'un des deux sujets du Bac lettres de cette année. A leur place, qu'auriez-vous écrit ?

     

    a)  "La culture nous rend-elle plus humain ?"

     

    b)  "Peut-on renoncer à la vérité ?" 

     

    Vous avez jusqu'à la fin du mois de juillet pour y répondre. Le plus beau texte recevra une parure de bijoux en pierres semi précieuses.

    Bonne chance à tous les participants

     

    ********************************************************************

    Un grand merci à Ghislaine et Arlette pour leurs participations de l'Atelier 14. Pour lire leurs textes cliquez sur leurs prénoms :

     

    Arlette

    Ghislaine

    https://www.maridan-gyres.com/atelier-14-2018-maridan-eklablog

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  • Sujet : utiliser la phrase de Confusius et les mots suivants dans un texte

    "Exige beaucoup de toi même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés."

    Sandalettes, illusion, convenu, atomique, devenir, fonctionner, subjuguer, écœurante, bibliothèque, artisanat.

     

    Oui je sais, les mots de cette semaine sont moins évident à traiter, mais cela relève le défi, non ? Avis aux courageux.

    Gros bisous 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • 1er sujet : lipogramme en i

    Résultat de recherche d'images pour "orgueilleux"

    illustration : orgueilleux

    Vous parlez sans cesse de cet homme dont le charme vous a subjuguée. Quel drôle d’engouement s’est emparé de vous pour vous mener sur cette route là ! 

    Ce fat n’a aucun atout ! Pour ma part, je le trouve beaucoup plus stratège que séducteur et de plus, exempt de tout charme. Sa bouche n’émet que des vers sans constance élaborés dans le seul but de vous enchanter à bas coût. Nul effort de syntaxe et que penser de la teneur de ces logorrhées ? Elles me donnent très souvent des accès de colère.

    Écoutez votre cœur ma belle, cet organe saura vous ramener à des valeurs plus terre à terre et sans aucun doute plus amène à vous donner la route de l’extase auquel vous rêvez.

    Quant à vous, ma douce, recevez une once de ce bonheur que je rêve de vous donner, en attendant la venue de nos nombreux futurs enfants.

     

    Sujet 2 - logorallye 

     Résultat de recherche d'images pour "amour déçu"

    illustration : amour déçu

    La soutenir, elle en a de bonnes celle-ci ! Dix ans, j’ai aimé cette femme à en crever, dix ans que j’étais aux petits soins et pas un instant elle ne s’était étonnée de ma constance à être son chevalier servant.

    Je me suis armé de patience dès le début, mais je n’imaginais pas que j’allais galérer à ce point. On dit qu’être lent pour séduire une femme est un gage de réussite, la belle affaire ! 

    À la poursuite d’un rêve inaccessible, j’ai perdu les plus belles années de ma vie. Je ne veux plus regarder derrière moi, il me faut chercher ailleurs ce bonheur qui me fuit.

     

    Dix ans plus tard,

     

    Aujourd’hui, elle vit dans un magnifique pavillon de banlieue avec un mari sinistre, tandis que je revis dans une mansarde sous les toits de Paris avec une femme merveilleuse et un petit garçon qui fait ma fierté. 

    Le spectre de mon amour passé s’est enfui et avec lui, mes rêves utopiques. Aujourd’hui, il n’est plus question de regrets et tandis que ma belle chimère se lamente au téléphone, je regarde mon fils étudier et je me dis que l’instruction que l’école lui donne, assortie de mes conseils de père avisé, le conduiront au succès auprès de toutes les femmes. 

    Ma femme à qui je raconte, après avoir raccroché le téléphone, les lamentations de mon ancienne dulcinée sourit gentiment. 

    "Ne sois pas si dur mon cœur, après tout elle t’a préparé à me rencontrer".

     

    Elles ont relevé le défi de l'atelier 13 :

     

    Nathie13or

    Ghislaine

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique